L'importance du calcul du taux de rentabilité d'un projet.

La réalisation de n'importe quel projet nécessite un investissement. Mais le tout ne suffit pas d'investir, il faut voir si cet investissement sera rentable pendant toute la durée du projet. C'est pour savoir quel projet sera rentable avant de choisir que le taux de rentabilité interne (TRI) est mis sur pied. Il est question de savoir ce que c'est que le taux de rentabilité interne.

C'est quoi le taux de rentabilité interne ?

Pour investir, il faut d'abord connaître son taux de rentabilité interne. Découvrez de long en large plus d'informations sur ce site
.Le taux de rentabilité interne est un indicateur qui sert de base pour comparer deux projets afin de choisir la plus rentable à l'aide des cash-flows que l'investissement dégage. Donc, il permet de savoir si le projet dans lequel on s'apprête à s'y aventurer est un bon projet bénéfique. C'est aussi le taux par rapport auquel le projet est rentable. Dans un projet pour savoir quand le seuil de rentabilité est atteint, il faut connaître la valeur actuelle nette de tous les cash-flows actualisés générés par le projet. De deux projet A et B, on reconnaît la plus rentable lorsque la valeur actuelle nette (VAN) du projet A est supérieure à celle du projet B. Il faut noter que la VAN est la somme actualisée de tous les flux de trésorerie générés par l'investissement. Sans le TRI, vous allez non seulement perdre du temps sur un projet, mais aussi faire une perte qui n'est rien d'autre que . Il est alors un facteur très indispensable dans la prise de décision en matière de choix de projet.

Comment obtient-on le taux de rentabilité interne (TRI)?

Comme définis, la VAN est la somme actualisée de tous les cash-flows générés par l'investissement. C'est grâce à la valeur actuelle nette (VAN) qu'on obtient le TRI. Pour le faire, on choisit deux taux qui ne sont pas trop éloigné l'un de l'autre et du taux initiale du capital emprunté. Le premier taux est utilisé pour calculer la VAN. Le résultat attendu est soit positif ou négatif. Avec le deuxième taux, le résultat de la VAN doit être différent et opposé à celui du premier. Ce n'est qu'après ça qu'on peut calculer le TRI en passant par interpolation linéaire. Le TRI ainsi obtenu est le taux auquel le projet est rentable pour l'entreprise.