Faut-il forcément de l’expérience pour souscrire une assurance RC décennale ?

En France comme dans la majorité des pays d’Europe, tout professionnel de la construction doit souscrire une assurance RC décennale. Mais, faut-il vraiment de l’expérience pour pouvoir le faire ? Retrouvez ici quelques éléments de réponses à ce propos.

Que dit la loi à propos ?

En faisant une lecture profonde de la législation française à ce propos, on constate que le problème ne pose pas vraiment. En effet, selon elle, seuls les professionnels de la construction qui jouissent d’une expérience justifiée peuvent souscrire une assurance RC décennale.

Comme explique bien lire le site, cette forme d’assurance est essentielle pour tous ces intervenants du monde de la construction. C’est elle qui va en effet leur permettre d’exercer en toute liberté. Ceux-ci sauront en réalité qu’en cas de problème, une couverture leur protégera et en fera de même pour leurs clients.

Cela va leur éviter des représailles de ces clients qui se sentiront parfois dupés. Avec cette assurance RC décennale, ces intervenants du secteur des BTP pourront ainsi préserver leur légitimité.

Souscrire une assurance RC décennale sans expérience : utopie ou réalité ?

Comme évoqué précédemment, avoir quelques années d’expérience dans ce secteur d’activité est une condition indéniable pour espérer souscrire une telle assurance. Mais, pris sous cet angle, on se demande bien ce que feront tous ces nouveaux professionnels de la construction.

Une inquiétude juste, mais qui a déjà fait l’objet de plusieurs débats et qui a été partiellement résolu. De fait, toute nouvelle personne qui fait son apparition dans cet univers, sera dans un premier temps, obligée d’utiliser leur carte professionnelle. Avec son aide, elle pourra servir et gagner en expérience. C’est seulement après ce petit temps d’adaptation qu’ils pourront alors souscrire une assurance RC décennale.

En somme, disposez d’une assurance RC décennale suppose que l’on a de l’expérience dans ce secteur de la construction. Dans le contraire, vous devez d’abord utiliser votre carte professionnelle pour acquérir de l’expérience et prétendre ensuite à une telle assurance.